Arts Martiaux Combat
Accueil
Les clubs d’arts martiaux
News
Connu pour son extraordinaire efficacité, utilisée depuis des siècles à Okinawa par les paysans japonais pour se défendre, le nunchaku était jadis un fléau utilisé pour battre le riz.
Son succès est évidemment dû à Bruce Lee qui l’utilisa de manière très spectaculaire dans ses films. En 1980 un karatéka français, Pascal Vehrille crée la méthode « Nunchaku de Combat ». Cette méthode est basée sur l’efficacité maximum du Nunchaku et permet de faire des compétitions en combat grâce à des nunchakus en mousse et à des protections adaptées (Casques et Gants)
En 1988 La FFNS (Fédération Française de nunchaku sportif) est crée alors que la WANO (World Amateur Nunchaku Organisation) est mise sur pied pour organiser des compétitions internationales dotées de prix.
En 1992 suite à divers problèmes la FFNS et la WANO éclatent. Raphaël Schmitz nunchakuka alsacien au palmarès bien étoffé décide de reprendre en main la discipline.
La FINCA est crée (Fédération Internationale de Nunchaku, combat complet et Arts martiaux modernes et affinitaires) et un premier championnat du monde est organisé à Altkirch (France) qui voit la victoire du français Boulabizza Samir (de Bollwiller) sur le suisse Reichenbach.

En 1993 Constantine (Algérie) organise les 2ème championnats du monde, Raphaël Schmitz gagne deux titres en combat et en Free Style (nunchaku artistique). Les championnats du monde sont organisés tous les quatre ans en alternance avec la Coupe d’Europe.

Techniques : Le nunchaku de combat est basé sur la coordination dynamique de la frappe et du déplacement.
On y retrouve des attaques, des maniements avec ou sans rotation, des frappes courtes, des esquives, des blocages, des arrachages. Le premier critère c’est efficacité, il faut manier le nunchaku en le tenant à l’extrémité pour avoir une allonge maximale. Le but est de toucher l’adversaire sans se faire toucher. En club l’entraînement est diversifié, on y travaille les maniements, les enchaînements, le combat, les combinaisons, les katas, la self défense, et l’artistique.
La pratique du nunchaku permet, d’acquérir de la discipline, de la concentration, la souplesse et la rapidité, la coordination gestuelle, l’adresse, la force, la confiance en soi et surtout la maîtrise de soi.
Un système de grade existe à l’instar des autres disciplines, de la ceinture blanche à la noire.

Compétitions : Les compétitions sont ouvertes à tout le monde, il y a des catégories d’âges (à partir de 6 ans et jusqu’à Vétérans), hommes et femmes.

Combat semi-contact : Les combattants on des protections adaptées (casque, gants, coquille) et un nunchaku en mousse.

Tous les enchaînements de frappes sont permis (frappes longues ou courtes) mais la puissance de frappe est contrôlée. Les frappes à la tête valent 2 points et les frappes sur le reste du corps 1 point.

Combat Full Nunch : Mêmes règles exceptée que la puissance de frappe n’est pas limitée (KO autorisé)

Le Free Style : Nunchaku artistique. C’est une épreuve individuelle libre. Le pratiquant doit exécuter une démonstration sur fond musical afin de mettre en valeur les aspects techniques et artistiques du nunchaku.

Kata Synchronisé : Deux nunchakukas exécutent un kata de nunchaku en synchro.
Partenaires
Mail : raphael.schmitz@yahoo.fr | Tél. : 03.89.76.82.92 | Site de la Finca : fincaweb.free.fr